Sortir d’une addiction : Quelques conseils utiles

Les addictions touchent actuellement de nombreuses personnes, quels que soient le sexe et l’âge. Les conséquences de cet attachement malsain peuvent être gravissimes. En France, les dépendances les plus répandues sont l’alcool et le tabac. Ces derniers ont des effets néfastes pour la santé. D’ailleurs, ils sont en grande partie responsables de la survenue de plusieurs pathologies cardiovasculaires et cancers. Heureusement, cet article donne quelques conseils et astuces pratiques pour s’en sortir.

Quelles sont les étapes à suivre pour combattre son addiction

La première étape pour sortir d’une addiction, c’est de s’en détourner. Cela consiste à mettre en place des mesures concrètes. Cela commence par l’élimination des stocks. Ainsi, il sera plus facile de lutter contre la tentation. Ensuite, il est judicieux de remplir convenablement son emploi du temps. Ici, le but est de ne pas avoir de temps pour penser à son problème. Par ailleurs, il est souvent très difficile de se débarrasser de sa dépendance. C’est la raison pour laquelle les professionnels recommandent de la substituer. Toutefois, il faut faire bien attention pour ne pas acquérir une autre mauvaise addiction. Le but, c’est de combattre cet attachement malsain pour trouver le bonheur et être en bonne santé.

Pour vaincre son addiction, il convient donc de remplacer les mauvaises habitudes par des actes à effets positifs. Par exemple, au lieu de fumer, il est conseillé de faire quelques minutes de méditation ou encore d’effectuer des exercices de respiration. De nombreuses astuces existent pour se faire plaisir et ainsi oublier son addiction. Apprendre de nouvelles recettes de repas healthy est aussi une excellente idée pour s’occuper. En outre, il est vivement conseillé de pratiquer une activité physique. C’est une méthode efficace, simple et accessible à tous pour se débarrasser de ses problèmes de dépendance. Elle permet, non seulement, de se sentir mieux, mais aussi de gérer les symptômes associés au manque. Qui plus est, elle réduit l’anxiété et le stress durant cette situation de transition.

Il existe aussi de nombreux soins basés sur la médecine douce pouvant aider dans cette démarche. On peut citer entre autres, l’acupuncture, l’hypnose ou encore la sophrologie. Dans tous les cas, lutter contre une addiction, quelle que soit la forme, demande des actions et des efforts non négligeables. Que ce soit clair, c’est une étape difficile, mais non pas impossible. C’est là toute l’importance d’avoir de la motivation. Pour cela, il faut mettre en tête que c’est un plus grand exploit, mais que l’on peut y arriver. Par ailleurs, le soutien et l’accompagnement sont cruciaux dans cette démarche. Il convient alors de s’entourer de bonnes personnes. Cela peut être des proches, des membres de la famille ou encore des amis. Ils peuvent d’ailleurs donner des conseils utiles pour mettre toutes les chances de son côté.

Les règles d’or pour réussir à sortir d’une addiction

Certains individus ont l’habitude d’utiliser ou de prendre quelque chose pour atténuer une souffrance ou tout simplement pour se faire plaisir. Ça n’a rien de mal. Cependant, les problèmes débutent avec l’abus et petit à petit la dépendance. La quasi-totalité des produits associés à l’addiction possède cette double face. D’une part, ils sont utiles, bienfaisants, agréables, et même thérapeutiques. D’autre part, ils sont nuisibles, destructeurs et pathogènes. D’où l’importance de trouver des solutions efficaces pour combattre cet attachement malsain. Bien sûr, le premier prérequis est la prise de conscience. C’est essentiel pour réussir dans cette démarche. D’ailleurs, il est crucial d’avoir une ou quelques bonnes raisons d’adopter une telle démarche. Puis, il convient de se fixer un objectif réaliste.

Une fois la décision prise et l’objectif défini, il est temps de consulter un professionnel de santé. Il est possible de discuter de ce problème comportemental à son médecin traitant. Il est aussi envisageable de s’adresser à un expert d’alcoologie dans un organisme de soins spécialisé ou à l’hôpital. Cet expert propose une écoute, une aide médicamenteuse et socio-éducative. Bien sûr, il est amené à effectuer un bilan de santé de la personne concernée. Cette évaluation permet de déterminer les médicaments qui s’adaptent le mieux à l’état de cette dernière. Il assure ensuite un suivi psychologique de son patient tout au long de la démarche.

Toutes les personnes ayant une dépendance au tabac ou à l’alcool ont aussi à leur disposition de nombreux dispositifs d’aides pour s’en sortir. Elles doivent surtout oser en parler. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de contacter les services d’écoute de façon anonyme. Certains services sont gratuits et d’autres sont payants. L’organisme en question aide les patients à trouver une structure ou un professionnel près de chez eux, quelles que soient les formes d’addictions. Il existe aussi de nombreux groupes d’entraide qui peuvent accompagner les personnes concernées. Basées sur des réunions régulières, ces associations spécialisées permettant aux individus souffrant de dépendance d’en rencontrer d’autres. Ils pourront alors partager leur expérience et obtenir des conseils pertinents. De plus, ils auront l’occasion de reconstruire les liens sociaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *